Pâques 2017 – Via Rhôna suite et fin

« On va chez Mamie à vélo ! »

Pour finir la Via Rhôna que l’on avait commencée de Lyon à la Méditerranée (voir ViaRhôna – automne 2014) et pour faire la liaison avec le tour du Léman (fait en avril 2016), nous avons décidé » d’aller chez Mamie à vélo ».

En fait, comme il fallait que l’on soit en Haute-Savoie pour le début du week-end, nous ferons l’inverse : l’aller en train et le retour à vélo.

 

Samedi 15 avril :

Journée « train », sans trop de pédalage normalement… mais avec les retards accumulés la SNCF a décidé d’arrêter notre TER à Cluses au lieu de Sallanches (et de mettre un car à disposition, mais qui ne prend pas les vélos). Donc on fera quand-même près de 40km à vélo + 400m de dénivelé positif pour arriver au Plateau d’Assy chez Mamie.

Et on inaugure le moteur d’assistance électrique du vélo de Vincent sur des grosses montées (jusqu’à 13%)… pour tracter 2 vélos ! … à voir dans la rubrique « le matériel »

Dimanche 16 avril :

Départ à 11h : on se couvre comme il faut pour les 400m de descente, sous un ciel gris. On se réchauffe finalement en pédalant dans la vallée face au vent. Pause à la cascade de l’Arpenaz et pic-nic ensuite au bord de l’Arve. On arrive à suivre l’Arve, parfois par des petits chemins avec des arbres couchés en travers qu’il faut escalader avec tout notre matériel. Passage à proximité d’une volière avec de superbes oiseaux, canards… bien colorés. Arrivée le soir à Gaillard dans la banlieue de Genève, où nous trouvons facilement un hôtel en bord de piste et un restaurant à proximité : parfait ! –> 67km

Lundi 17 avril :

Journée ensoleillée, mais fraîche. Passage à Genève, mais le jet d’eau ne fonctionne pas, c’est peut-être trop tôt (tant pis, pas de photo cette fois-ci non plus). On quitte Genève par la Via Rhôna qui zig-zague en montant et descendant dans la banlieue… ça n’avance pas bien vite. Pic-nic avant le Fort de l’Ecluse à Vulbens dans un parc de jeux. Puis routes assez passantes (parfois sans bande cyclable) jusqu’à Seyssel, où enfin une belle piste nous mène à Chanaz à travers bois et marécages, puis au bord du Rhône jusqu’à Belley. Le vent commence à souffler, mais pas dans la bonne direction. Nous découvrons aussi qu’une soudure du porte bagages AV du vélo de Vincent a cassé… que l’on solutionne par une réparation rapide pour pouvoir finir notre parcours.

104km / 6h30 sur le vélo… nous sommes contents d’arriver à l’hôtel, qui fait aussi restaurant 😉

  

Mardi 18 avril :

On prend un peu notre temps car l’étape du jour sera moins longue (on avait un peu forcé la veille mais il fallait arriver à l’hôtel que l’on avait réservé). Nous commençons à pédaler au bord du Rhône avec le vent dans le dos. Mais la piste suivant les méandres du fleuve remonte ensuite vers le Nord, d’où le vent souffle de plus en plus fort. Arrêt pic-nic à Brangues, à l’abri du vent et café en terrasse au soleil. On continue face au vent froid et fort… pas très agréable. Morestel, montée au château fort qui domine la vallée. La piste continue jusqu’à la Vallée Bleue … on hésite à aller jusqu’à Lagnieu, encore plus au nord, mais finalement comme le vent nous a bien crevés nous préférons nous poser à l’hôtel (et prendre une bonne douche pour nous réchauffer) d’autant plus qu’on peut aussi s’y restaurer. Petite balade à pied en suivant la voie du petit train touristique, ce qui permet de se « délasser » les jambes  -> 73km de pédalage (15,8km/h de moyenne seulement à cause du vent)

Mercredi 19 avril :

Nous décidons de partir tôt vers 8h30, car le vent semble être calmé à notre réveil. Mais il se lève rapidement (pas longtemps après nous !) (70km/h prévu par la météo) et la température est fraîche : 3°C le matin. On optimise l’itinéraire pour éviter au maximum la direction plein nord (vers Lagnieu) ; on rejoint ainsi la Balme-les-Grottes où tout est fermé. On pédalera encore une bonne dizaine de kilomètres avant de trouver une épicerie-boulangerie pour se ravitailler un peu. Ancien four à tuiles près de la Balme:

Puis nous cherchons à éviter les routes trop passantes sans piste cyclable, et la direction nord (toujours ce foutu vent fort et froid !). Heureusement nous trouvons un coin face au soleil et protégé du vent par une forêt pour la pause pic-nic. On continue à optimiser notre chemin en quittant la Via-Rhôna pour arriver plus rapidement à la maison, en passant par Jonage et Genas.

Et nous voilà chez nous vers 15h après 66km.

Total de notre week-end prolongé de Pâques: 350km en 4,5 jours et 0 crevaison !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s