Eté 2017 – l’Irlande

Première partie: direction la région parisienne

Départ samedi 8 juillet. Voie verte à partir de Mâcon.

Les 90 premiers kilomètres entre St Priest et le début de la voie verte à Mâcon n’étant pas particulièrement intéressants (et déjà parcourus par Vincent en 2013 – voir première partie de l’EV6 – en direction de Budapest), nous ne partons donc pas de Lyon: nous préférons que Sylvian pédale en toute sécurité sur la piste cyclable qui débute à Mâcon.

Semaine d’echauffement (pour Sylvian et Vincent surtout). Samedi, première journée bien chaude sur la voie verte ; visite de Cluny et en fin d après midi on passe au dessus d’une rivière où des gens se baignent. Bonne idée pour se rafraîchir nous aussi. Finalement on passera la soirée et la nuit au bord de la rivière. Mais le temps change: orages dans la nuit et pluie pour le dimanche. Donc seulement Vincent pédalera jusqu’à Chalon où nous visiterons le musée N. Niepce (de la photo). On continue la piste au bord du canal jusqu’à proximité de Givry. Puis Céline repart travailler jusqu’à jeudi. Vincent et Sylvian continuent avec l’objectif de se retrouver en région parisienne. On attaque par une vingtaine de kilomètres sans piste mais par les petites routes à travers les vignobles de grands crus (Meursault, Volnay, Pommard…) jusqu’à Beaune. De là il faut rejoindre le canal de Bourgogne en coupant par des petites routes et un col. Vu l’humidité Sylvian préfère un resto au chaud pour le midi. On reattaque sous une éclaircie mais nous arriverons trempés par une forte averse au canal de Bourgogne à Pont d’Ouche… enfin la piste que l’on suivra jusqu’à Migennes via Pouilly en Auxois, Montbard… Nous rencontrons quelques difficultés pour trouver un logement malgré les adresses obtenues à l’office du tourisme. En fait de refus en refus et de km supplémentaires en km supplémentaires on trouvera finalement un petit hôtel juste avant un fort orage mais bien crevés après 113km sur le vélo. On a compris que les chambres d’hôtes n’aiment pas louer que pour une nuit. .. certains refusant en prétextant être complets… on se méfiera pour la suite.

 

Les jours suivants seront agrémentés de visites: la forge de Buffon puis le château d’Ancy le Franc, la piste étant parfois un peu monotone le long du canal. Certaines écluses sont particulièrement décorées (de gout souvent assez kitsch !). On en verra plus de 110 à partir de Pouilly qui est le point culminant (ligne de partage des eaux Rhône /Seine).

Toujours ciel gris pour le début de la dernière journée et même une bonne averse lors du picnic où un abribus est le bienvenu. Puis nous arrivons à Grez sur Loing qui était l’objectif motivant pour Sylvian: au Tacot des Lacs. Nous sommes sympathiquement accueillis par Patrick qui nous fait découvrir son domaine des petits trains: superbe collection en voie de 40 et 60 notamment. Il nous montre notamment le wagon d’infirmerie de la première Guerre Mondiale en cours de décoration ainsi que certaines restaurations fidèles qu’il a réalisées: tacotdeslacs.free.fr

  

Il faut finalement partir, même si Sylvian y serait bien resté quelques jours pour bricoler sur des vrais trains 😉 Nous traversons ensuite la forêt parfois par des sentiers très sablonneux où il faut pousser les vélos pour arriver au château de Fontainebleau, fin de la première semaine à vélo.

Bilan de cet echauffement en Bourgogne: 455km en 6 jours… espérons aussi avoir une meilleure météo en Irlande !

Céline nous ayant rejoint à Fontainebleau, c’est parti vers l’Irlande en voiture via Dieppe et l’Angleterre.

 

Seconde partie: l’Irlande

Après quelques préparatifs en Angleterre où nous laissons la voiture, nous prenons le ferry de Holyhead à Dublin avec tout le chargement. Puis au débarquement nous traversons de la zone portuaire et certains quartiers qui ne nous donnent pas envie de nous attarder; nous prenons alors le dernier train de la soirée jusqu’à Sligo, départ de notre Wild Atlantic Way.

Les vélos sont équipés avec même les retros installés à droite… à nous de bien rouler à gauche. Point positif: les distances ici sont en km et non en miles, ce sera plus pratique qu’en Angleterre.

Nous débarquons à 22h à la gare: il fait beau et encore assez clair. Quelques coups de pédale pour quitter la ville et trouver un coin pour camper. Nuit un peu fraîche quand-même…

Lundi : première journée de vélo en Irlande sous un beau soleil. Et même pas de vent, le top pour nos 80 premiers kilomètres sur le Wild Atlantic Way… ce qui est assez exceptionnel… une perturbation est prévue pour bientôt.

 

Mardi: seconde belle journée. Pneu à plat le matin, réparation avant de partir après un bon petit déjeuner irlandais. On découvre des abbayes abandonnées, qui servent de cimetière, quasiment pas de touristes, petites routes tranquilles, tout va bien. Puis une piste sympa nous permet d’éviter la grande route, à travers la lande et parmi les moutons, on traverse des tourbières où Vincent s’enfonce même jusqu’au genou… un peu galère quand-même…

  

surtout que c’est là que notre « champion » de VTT junior réalise un nouvel exploit: une chûte à côté de la piste légèrement en contrebas… Résultat: bras cassé, ambulance, hôpital, opération 24h après pour mettre des broches… bref 2 jours « en B&B » à l’hôpital de Castelbar et fin de notre expédition vélo en Irlande 😦

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s